· 

#5 La Sensibilité ISO

La sensibilité ISO

Qu'est-ce que la sensiblité ISO ?

La valeur ISO est l'un des trois éléments qui constituent le triangle d'exposition.

 

 

Ce qu'en dit Wikipédia :

En photographie, la sensibilité ISO est la mesure de la sensibilité à la lumière des pellicules et des capteurs numériques. Elle est une donnée essentielle à la détermination d'une exposition correcte.

 Elle doit son nom à l'International Organization for Standardization qui publie les normes la définissant.

 La sensibilité des surfaces sensibles a considérablement augmenté au fil des années. En 1935, la sensibilité du premier Kodachrome était de 10 ASA (10 ISO). En argentique noir et blanc, elle est passée de 50 à 3200 ISO. Aujourd'hui, en numérique, elle peut aller jusqu'à 800 000 ISO et plus.

 

En vrai elle a même dépassé le million d'ISO pour certains modèles.

A quoi servent les ISO ?

Photo prise à 1600 ISO

Les ISO servent à s'adapter à différentes situations de lumière et à compenser les limites des deux autres réglages du triangle d'exposition(la vitesse et l'ouverture). Par exemple lorsque l'on veut figer un mouvement (vitesse d'obturation courte) tout en ayant une bonne profondeur de champs (faible ouverture de diaphragme) et tout ça par faible luminosité ; on n'aura donc pas d'autre choix que de compenser par une montée en ISO.

 

Ci-contre une photo prise à 1600 ISO.


La différence entre la sensibilité ISO en argentique et en numérique

En photographie argentique la sensibilité à la lumière est définie par la sensibilité de la pellicule. Si l'on voulait augmenter la sensibilité ISO, on n’avait donc d'autre choix que de changer la pellicule pour en mettre une plus sensible ou, à l'inverse, moins sensible.

 

Avec la photographie numérique, cela a été fortement simplifié, car il suffit à présent de tourner une molette ou de changer nos réglages pour influer la sensibilité ISO du capteur numérique (le capteur c'est ce qui remplace la pellicule).

 

Enfin ce n'est pas tout à fait ça !

L'ISO natif et son amplification

Non, en fait chaque capteur numérique n'a qu'une seule sensibilité ISO, c'est ce qu'on appelle souvent l'ISO natif de l'appareil ou sensibilité nominale du capteur. Il se situe entre 100 et 200 ISO selon les marques et les modèles.

 

Du coup, vous allez me dire que ça ne change pas de la pellicule argentique. Et qu'en plus on ne peut pas changer le capteur de l'appareil comme on le faisait pour la pellicule.


Alors comment peut-on changer les ISO sur les appareils numériques ? Tout simplement en amplifiant électroniquement le signal reçu par le capteur.

Le réglage des ISO et la montée en bruit

Pourquoi ne pas régler ses ISO au maximum en permanence pour être tranquille ?

A cause du bruit numérique ! Plus on amplifie les ISO, plus on a ce qu'on appelle du bruit.

 

Le bruit numérique c'est quoi ?

Ce sont ces petits grains qui apparaissent, surtout dans les zones sombres et unies.

 

A quoi est dû le bruit numérique ?

Les informations captées par les photosites du capteur sont transformées en signal électrique. Si ces photosites ne reçoivent pas assez de lumière (parce que l'ouverture du diaphragme est trop faible, parce que le temps de pose est trop court ou parce qu'il n'y a pas assez de lumière ambiante...) alors il faut amplifier ce signal. Cette amplification se fait elle aussi de façon électrique. Dès que le signal électrique de l'amplification est plus élevé que celui émis par le capteur, alors il y a des interférence. Ce sont ces interférences qui créent une dégradation de la qualité de la photo et que nous appelons le bruit numérique. Plus le signal d'amplification est élevé par rapport au signal émis par le capteur, et plus le bruit sera fort.

Comment contrer le bruit numérique ?

Du côté de l'appareil photo certaines choses peuvent déjà influencer la présence du bruit numérique :

  • les microlentilles à la surface du capteur pour capter plus de lumière
  • la qualité des circuits électriques à proximité du capteur
  • les algorithmes de traitement de l’image

Ce que nous nous pouvons faire pour réduire la présence de ce bruit numérique :

  • Utiliser la valeur ISO la plus proche possible de la valeur native de notre appareil, en général aux alentour de 100 ISO.
  • Donner le plus de lumière possible aux photosites de notre capteur (ouvrir le diaphragme, sélectionner un temps de pose plus long, mieux utiliser la lumière ambiante, utiliser un réflecteur, apporter de la lumière artificielle)
  • Retravailler le bruit au post-traitement avec un logiciel dédié. Mais attention, c'est souvent au détriment des détails dans la photo.

Comment bien régler sa sensibilité ISO ?

Lorsque l'on double le nombre d'ISO, on double la sensibilité à la lumière (ci-dessous en bleu). Les valeurs intermédiaires sont des paliers d'1/3.

 

100   125   160   200   250   320   400   500   640   800   1000   1250   1600   2000   2500   3200   4000   5000   6400

 

A 1600 ISO j'aurai donc au final une photo deux fois plus exposée avec un réglage vitesse et temps de pose équivalent sur la même scène qu'à 800 ISO. Et comme nous l'avons vu précédemment, plus nous montons dans les ISO, et plus nous allons avoir du bruit sur notre photo.

 

L'astuce va donc être de jongler au mieux sur les réglages d'ouverture du diaphragme et celui de temps de pose pour pouvoir choisir le réglage ISO le plus bas possible.